mardi 20 septembre 2016

Perfect skirt (enfin, selon moi)(les avis divergent)

Haannn... mais qu'est-ce que c'est que cette jupe moche ?! S'est écriée Mélusine hier en rentrant du collège (quand elle part le matin, à 7h20, je suis encore dans le coma). 
Oui, mon ange est un petit être bienveillant, délicat, qui a toujours un mot pour faire plaisir.

Paradoxalement, le fait que ma tenue ne plaise pas à une collégienne de 12 ans a plutôt tendance à me rassurer. Je ne suis donc pas (encore) une de ces mères désespérées qui s'habillent comme leur fille (pathétiquement jeune).

Voici donc l'objet du délit : une jupe tube en mérinos toute douce, tomber impeccable, joliment fendue trouvée chez Uniqlo que je vous recommande chaudement. Navy is my black, mais elle existe en 4 couleurs (euh... pour l'avoir vu en magasin, le coloris Brown n'est pas très heureux). Et son prix est tout doux (29,90€ quand je l'ai achetée et bien sûr en offre spéciale à 24,90€ cette semaine). Le mérinos de chez Uniqlo est de très bonne qualité et passe en machine by the way :) 
Foncez ! C'est un basique.


Et zoom sur mon nouveau Jonc 3 rangs or Littlegrigri


dimanche 18 septembre 2016

Previously on instagram...

Enfiler mes birkenstock (elles datent de l'époque où j'étais en délicatesse orthopédique), le pantalon h&m acheté pour se protéger des moustiques au Brésil, une vieille chemise d'homme... et imaginer un court instant que je pourrais avoir l'allure de VB. Rêver ne coûte rien.

Une photo publiée par littlegrigri (@littlegrigri) le

jeudi 15 septembre 2016

Two days in Paris

Ah... Montmartre sous le soleil, un régal !


Commencer par un délicieux petit déj chez Soul Kitchen (33 rue Lamarck, Paris XVIII). Déco bobo à souhait, service adorable, ambiance familiale et la pointe d'humour comme j'aime :)



Puisqu'il fait beau, pousser (enfin !) jusqu'au Bois de Boulogne pour découvrir (provinciale) la Fondation Louis Vuitton. Inconditionnelle de Franck Gehry, j'avais hâte d'admirer cette imposante structure toute en transparences...

Ce que j'espérais...
... Pas de bol ! Installation (temporaire Dieu merci !) de Buren  (je n'étais déjà pas fan). Adieu la pureté des lignes, bonjour le déguisement arlequin :(




Peut-être que le soir, illuminé... peut-être...
Mais la journée, quelle déception ! (partagée avec moult quidams sur place si j'en crois les commentaires de haute volée entendus à tous les étages "les couleurs ne vont même pas ensemble !"). Dommage parce que la vue sur le jardin d'acclimatation est vraiment superbe. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, ça ne nous a pas empêché de faire les andouilles à l'intérieur (alibi instagram).



Changeons de quartier pour une jolie surprise artistique. En flânant dans le marais, s’engouffrer dans la galerie Alaïa pour découvrir le trait précis, léger, élégant des silhouettes mode de Claude Parent (18 rue de la Verrerie, Paris IV - jusqu'au 25 septembre).



Ne pas manquer l'œuvre connexe : Silhouette à la protubérance.


mercredi 7 septembre 2016

Yummy :p crash test #2



Vous vous souvenez que je vous avais présenté le livre de recettes soit-disant simplissimes, avec six ingrédients maxi, et que je n'ai malgré tout pas réussi à faire ?

Même si j'ai bien conscience que vous ne venez pas ici pour la cuisine (je ne suis pas si naïve), aujourd'hui je vous propose LA salade de l'été (pour faire durer). 
Absolument délicieuse, un peu longue à préparer, avec plein d'ingrédients que vous n'avez (probablement) pas dans vos placards et un nouvel ustensile encombrant à acheter en prime :)

THE RECETTE (pour 6 personnes)

Ingrédients : 4 courgettes fines, 3 carottes, 3 grosses tomates fermes, 4 sucrines, 3 gros oignons nouveaux, 2 avocats, 1 mangue, 18 crevettes roses, 1 bouquet de coriandre, 2 cuillères à soupe de sésame.
Pour la vinaigrette : 6 cuillères à soupe d'huile d'olive (je suis sympa, j'ai simplifié, dans la recette d'origine c'est de l'huile d'argan)(oui, moi aussi je pensais qu'on n'en mettait que dans les cheveux), 2 cuillères à soupe d'huile de sézane (oups !) sésame, 2 cuillères à soupe de jus de citron vert, sel, poivre.
(vous avez tout ?)(ok, respect)

(A l'aide de l'ustensile ci-dessous) Débitez les carottes et les courgettes en lanières (puis coupez-les quand même un peu sinon ce sera impossible à manger dignement*). Taillez les tomates lavées en petits quartiers. Rincez et émincez les sucrines, ainsi que les oignons. Pelez les avocats et taillez leur chair en dés (donc on ne met pas la peau des avocats, bien)(ni le noyau). Faites de même avec la mangue. Décortiquez les crevettes. Effeuillez la coriandre. Préparez la vinaigrette dans le saladier de service (ou dans un bol à part, c'est vous qui voyez). Mélangez-y tous les ingrédients (bon dans le saladier pour le coup) sauf les crevettes que vous déposez sur la salade. Saupoudrez de sésame. (Et versez la vinaigrette dessus, personnellement je préfère comme ça).

***

Goûtée une première fois chez mon amie Cec (un cordon bleu qui partage la vie d'un traiteur)(vacances light...), j'ai su la refaire (aussi bonne) du premier coup ! Elle est donc à la portée de n'importe qui (d'un tant soit peu patient, il faut quand même n'avoir que ça à foutre du temps).



Remarque : Tout en haut, la salade de Cec et ci-dessus la mienne. Ok, la sienne semble plus appétissante, mais je suis presque sûre que c'est à cause du plat (ou le filtre instagram?)


Note : Le truc que vous n'avez sans doute pas vaut 20€ chez casa. Achetez-le, bientôt je vous file la recette des courgettes carbo (la recette fourbe pour gaver vos kids de légumes)(et ça marche grave !).



(*) By the way, on parle de cette règle de bienséance qui interdit de couper la salade et des maîtresses de maison qui servent des feuilles immenses juste pour voir qui va s'en sortir ? (ces salopes).

A part ça, ce week-end je suis à Paris. On va pouvoir se reparler de choses sérieuses (des fringues à acheter) dès la semaine prochaine !

mardi 23 août 2016

Prolonger (comme on peut) les vacances.

L'un des gros avantages à être son propre patron : tu t'habilles comme tu veux au boulot !

Plaisir que je savoure d'autant plus après avoir travaillé sept années dans une société financière, laquelle n'encourageait pas vraiment la fantaisie dans ce registre (fashion n'était pas dans la job description). Sept années en gris, noir ou marine... certains jours, un peu olé olé, je me souviens avoir osé le camel (it was a long time ago, mais ça laisse des traces). Et encore, j'étais en Direction Commerciale, je vous laisse imaginer le délire à la Finance...

Si à l'époque on m'avait dit que je bosserais un jour en short blanc (!!!), petit top sans manche et espadrilles rose fluo, je pense que j'aurais appelé la RH (pour signaler un comportement douteux). Il m'arrive encore parfois de me demander si j'ai le droit d'oser telle ou telle transgression (comme se balader dans Genève en tongs par exemple ?)(j'étais si jeune, je réalise qu'ils m'ont lavé le cerveau !!!) 

Donc l'ooy (l'ootd, mais d'hier, vous suivez ?) : le top Feston Sezane arraché de justesse lors de la remise en vente des retours la semaine dernière, un vieux short Etam blanc (increvable), mes espadrilles fluo et une manchette colorée Littlegrigri



Bon ok, les RayBan sur la photo, c'est pour la frime. Elles sont polarisantes, je ne vois rien à l'écran (pas faute d'avoir essayé de travailler sur la terrasse).

vendredi 19 août 2016

Déco : think pink (mais pas trop)


Pantone trend colors 2016
L'annonce de Pantone avait été relayée partout : les couleurs tendances de 2016 seraient le rose quartz et le bleu serenity. Amen. Comme pour toute prophétie, il y a lieu faire un peu le tri... et d'abord, qui est ce Pantone ? Est-il seulement digne de foi ?
Si vous vous interrogez encore, sachez que Pantone® est une entreprise américaine qui fait référence en matière de couleur. Mondiale, la référence. C'est même le standard. Chaque couleur a un code (plus de 800 répertoriées), et c'est ainsi qu'entre Saint-Genis-Pouilly et New Delhi, on peut se parler du même jaune (exactement le même) simplement en indiquant son (code) pantone. Pratique, non ?
Oui, mais pourquoi est-ce que je connais ce nom ? 
Parce-que depuis quelques années d’ingénieux marketeux de chez Pantone (jusque-là exclusivement tourné vers les professionnels) se sont dit Tiens ! Et si on faisait des produits dérivés ? (comme Star Wars mais en plus joli). Voilà pourquoi vous avez dans doute (au minimum) déjà vu un mug pantone.

Si vous travaillez de près ou de loin dans le graphisme, Pantone® fait partie de votre quotidien et ce que vous savez surtout à propos du pantonier (le petit nom du nuancier pantone), c'est qu'il faut toujours garder un œil dessus, pour éviter de se le faire piquer (ça coûte une blinde).

Après cet intermède culturel, observons les effets de cette tendance prophétique. Pour le bleu : oui bon, alors... j'ai dû passer à côté. En revanche, le rose quartz est bel et bien omniprésent dans la déco 2016. Difficile d'échapper aux murs et aux canapés roses...

Habitat : canapé cuir, mur rose
chez Habitat

Ikea canapé rose
chez Ikea

Insidecloset.com canapé rose
sur le blog insidecloset.com (l'intérieur des gens tellement tendance)

Normann Copenhagen bureau, mur rose
chez Normann Copenhagen

canapé rose sur pinterest
et partout sur Pinterest (source unknown)
Un canapé rose illumine une pièce, c'est indéniable, et pourtant la perplexité m'envahit... qui achète un canapé rose ? 
Les filles so tendance donc ?
Les filles qui n'ont ni enfant, ni chien ? (mais un chat, oui)(qui a sa petite notoriété sur instagram)
Les filles qui changent de canapé tous les ans ?
Qui ?!?

Pas moi en tout cas. 
Après avoir mis un an à trouver mon canapé en cuir et partant du principe que je vais vraisemblablement mettre une autre année à le patiner* (le cuir est beau mais je trouve qu'il fait trop neuf), je suis délibérément restée light sur le rose : seulement deux jolis petits coussins trouvés chez Ikea
Les plus avisés d'entre vous auront noté qu'il y a même du bleu serenity dans la toile de l'artiste Zee (à gauche, sur l'étagère, pour les mal-voyants). 

L'honneur est sauf :)

canapé cuir, coussin rose

(*) Après avoir passé 10 ans à hurler expliquer méthodiquement à Mélusine (et à son père par la même occasion) qu'il est formellement inenvisageable de mettre les pieds sur les canapés (beiges). Je viens de leur annoncer que, oui, sur le nouveau on peut (pour l'instant) (et sans les chaussures, faut pas déconner non plus), mais surtout pas sur les coussins, ni sur l'autre canapé (toujours beige). 
Il semblerait que l'un et l'autre songent sérieusement à me faire interner. 

mardi 16 août 2016

Wishlist #23 Quand faut y aller...

Je sais, je sais, vous seriez bien restées une heure ou deux à rêver dans vos draps ce matin, avant un long et frais petit déjeuner pieds nus sur la terrasse... (et moi donc, vous n'imaginez même pas)

Allez hop, on reprend le travail avec plaisir (si, si) parce qu'il fait encore beau, qu'on a toutes nos vacances à raconter aux copines (l'intégrale en 10 volumes illustrés de nos photos sur insta) et qu'il est grand temps d'exhiber notre bronzage :) 

Pas toujours facile de s'y remettre après le break estival (vous avez donc vous aussi survécu à l'agression sournoise et beaucoup trop matinale du réveil ?!!)(d'autant que la sieste est peu probable) mais hors de question de sombrer dans la grisaille avec ce beau temps. Aujourd'hui c'est outfit coloré et déjeuner au soleil !

J'ai trouvé chez Esprit cette jupe en jean nettement plus appropriée que mes shorts pour le bureau, même avec son ourlet défait qui lui donne un petit côté casual. À porter avec ce ravissant pull en coton (lui aussi découvert chez Esprit) dont les rayures bayadères lumineuses me rappellent la plage. Et lequel va parfaitement avec ces sandales A.P.C couleur terracotta qui mettent en valeur mes jambes bronzées. Je glisse mes dossiers dans un cabas Vanessa Bruno en raphia pour rester dans le ton. J'enfile des lunettes Rio Jimmy Fairly (j'ai vraiment un truc avec les grosses lunettes, je vous en reparle bientôt), le petit bracelet en cauri qu'on a adoré tout l'été, et c'est parti !




Qui vient prendre un café ? (oui, bon, je reprends à mon rythme...) 

jeudi 14 juillet 2016

Après j'arrête avec le yoga. Promis ! (mais là c'est important)

Voilà maintenant 7 ans que l'association Indian Kids, créée par mon amie Cécile, contribue à améliorer le sort de petits indiens handicapés qui vivent à l'orphelinat Missionaries of Charity de Delhi. Grâce aux fonds récoltés, l'association a déjà pu faire poser des fenêtres à l'orphelinat qui en était dépourvu, faire construire une rampe afin que les enfants en fauteuil puissent aller jouer dehors, financer des soins et du matériel de kyné, apporter des jeux et du matériel scolaire... 

Les filles d'Indian Kids ont aussi rencontré là-bas, il y a quelques années, une italienne extraordinaire, Sandra, qui émue par le sort des orphelins des rues a créé avec son mari, Radji, un shelter (une maison d'accueil) au sein duquel ils ont recueilli 21 enfants. Ils ont offert à "leurs" enfants un toit, une famille aimante et une scolarité. Il y a 4 ans, Radji est décédé dans des circonstances épouvantables. Sandra, malgré la douleur, a continué à vivre pour ses enfants. Leur "wonder mum" s'est battue pour eux. Depuis cette rencontre, l'association (aux côté d'autres organisations) soutient financièrement le shelter et rend, chaque année, visite à cette belle et grande famille.
Emportée par un cancer Sandra vient de mourir, laissant les enfants à nouveau dans le deuil et l'inquiétude d'être séparés, d'être privés d'un foyer rassurant, privés d'avenir. A ce jour, il semble qu'une personne de l’entourage proche de Sandra soit prête à continuer son œuvre au shelter. Nous croisons tous très fort les doigts pour que ce soit possible et que les enfants restent ensemble.

Vous l'aurez compris, il y a encore tant et tant à faire pour ces petits bouts de choux... 

Alors si vous êtes à Biarritz le dimanche 18 septembre, venez aider Indian Kids lors d'une belle séance de yoga au profit des enfants. Faites-leur du bien en vous faisant du bien ! Les participations récoltées aideront à financer les actions de l'association :)


Infos et inscriptions sur le site www.indian-kids.org   
Je compte sur vous :)

Vous n'avez pas la chance d'être à Biarritz le 18 septembre ? (moi non plus, j'en ai pleuré toute la nuit)(du coup j'ai les yeux bouffis). Vous pouvez quand même nous donner un coup de main (même petit) en faisant un don sur la cagnotte leetchie mise en place pour l'évènement ;) 

♥ Merci pour les enfants ! ♥