mardi 31 mars 2015

Je fais ma thérapie ici, c'est moins cher #3

Alors comment dire... cette opération (imposée) tri des placards s'avère parfois peu glorieuse. Notamment dans la révélation (comme si je ne le savais pas) de mon problème de collectionnite aigüe. J'essaie tant bien que mal de me rassurer en arguant que JE NE SUIS PAS LA SEULE, ça va, vous aussi vous avez plusieurs jeans (ne mentez pas). Et je suis sûre que vous aussi vous pouvez justifier chacun d'eux, hein ?



Moi (en toute bonne foi) je peux :

1. Un Pepe Jeans Victoria, taille basse, straight legs. Il me va hyper bien et sa toile bleue est très jolie (sans élasthane, je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas très fan de l'élasthane dans les jeans - alors que la terre entière trouve ça plus confortable - en plus ça fragilise vraiment la toile)(à moins que ce soit le sèche linge).

2. OK, c'est le même. Dans une autre couleur. Et une taille en dessous. Pas de ma faute, j'oscille entre deux tailles (que celle qui n'a jamais pris deux kilos en hiver me jette la première pierre).

3. Un skinny brut Mango. C'est le seul skinny qui m'aille vraiment. Je n'ai pas une morpho à skinny (surtout au niveau des mollets, mais celui-là a le bont goût de ne pas trop les comprimer).

4. Le jean en toile japonaise Uniqlo x Ines de la Fressange. Le vrai brut (qui déteint partout même sur tes mains), avec la couture rouge à l’intérieur. Un très joli slim. Ok, je l'ai acheté un chouilla rapidement, un peu trop large à la taille et un peu trop serré aux mollets (mais je fais un régime du mollet alors je le garde).

5. Le flare, poches plaquées, bien délavé. Allure 70's. Il me va nickel et c'est un h&m.

6. Levi's 570. Coupe droite, taille basse. C'est celui qui me rappelle le plus mon bon vieux 501 tous les 501 que j'ai usés entre le collège et la fac. Sauf que pour user un 501 il fallait des années. Et que dans le 570 il y a du f*** élasthane.

7. Ok, le même mais plus délavé et une taille en dessous.

8. Un Pepe Jeans Piccadilly. Poches plaquées boutonnés à l'arrière. Une belle toile 100% coton bien délavée et une jambe flare. C'est le meilleur ami du combo converses blanches et pull marin (bleu marine, pas le rayé)(je précise pour que ce soit plus visuel).

9. Le Pepe Jeans Bloom (non je ne travaille pas chez eux. Mais ils font pas mal de tailles basses et dois-je vous rappeler que je culmine à 1m60 ?)(le taille haute m'arrive presque sous les bras). Droit, 100% coton, sobre. C'est mon basique depuis que le 501 a déserté mon dressing.

10. Le même en taille bouboule.

11. Un Pepe Jeans (non !?) New Mercury. Coupe boyfriend. On le devine à peine sur la photo. Pas grave, de l'avis général il ne me va pas...

     ... c'est pour ça que je viens de commander un 501CT ! (et aussi un peu parce que leur campagne de pub me parle carrément)(je suis faible sur un plan marketing)(et je n'ai jamais vraiment fait le deuil de ma jeunesse du 501).


lundi 30 mars 2015

Wishlist #18


Le soleil n'est plus très loin ! L'air printanier donne envie de se balader dans ce combishort en soie A.P.C (la soie, chaude en hiver, fraîche en été...). Casser son côté austère en nouant façon 70's un carré Hermès orange et rose dans ses cheveux et arborer fièrement le tout nouveau tout rose sac US Elvis Tiny ballet Rockmafia (régressif à souhait, son cuir d'agneau est aussi doux que nos demi-pointes de petits rats)(comment ça, tu n'as pas fait de danse classique ??!). Des sandales A.P.C pas trop hautes pour gambader, un fin bracelet rose poudre et argent de chez Littlegrigri et surtout ne pas oublier de glisser un carré cachemire ultra fin Poncho Gallery dans son sac, au cas où les nuages prendraient le dessus ;)

jeudi 26 mars 2015

Art in house

C'est l'histoire d'un promoteur immobilier, Jérôme Rey, qui achète une vieille maison sur un grand terrain. Bien entendu, la vieille maison est vouée à la démolition. Mais c'est aussi l'histoire d'un grand amateur de Street Art qui offre à cette vieille maison un dernier sursaut de panache avant de disparaître. C'est l'histoire d'un seul homme, promoteur ET passionné d'art, à qui l'on doit cet évènement.

Il a invité une trentaine d'artistes de Street Art. Jeunes ou confirmés, de notoriété locale ou internationale, ils ont répondu à l'appel et sont venu exprimer leur art dans les 300 m2 de la maison, dans le jardin, dans la piscine. Le résultat est époustouflant. 

Il a ouvert au public (gratuitement) les portes de son œuvre éphémère le week-end dernier. Il faisait froid, il pleuvait, certains ont fait 2h de queue dans ces conditions pourries, mais ils étaient là. Les portes seront de nouveau ouvertes ce week-end, si vous êtes dans les parages, ne ratez pas ça !

J'ai eu le privilège de visiter l'endroit en petit comité, guidé par l'artiste Zee et Jérôme Rey. Zee nous apportait l'éclairage technique et artistique, tandis que Jérôme Rey nous livrait les anecdotes qui ont fait le sel de la réalisation de l’événement. Comment vous dire...? PRECIPITEZ-VOUS !
J'espère que les quelques photos prises sur place vous donneront envie (loin d'être exhaustives, il y a tellement d’œuvres à voir !!).

Portes ouvertes les 28 et 29 mars de 13h à 19h
103 Avenue de l'Adour à Anglet

Pour celles et ceux qui sont trop loin (dommage) le fil se déroule sur la page facebook Art in House.

Une dernière chose ! Le pays Basque a beau être magnifique, l'activité culturelle y est assez peu enthousiasmante (je ne vais pas me faire que des amis). Voilà pourquoi je pense que ce superbe projet est un cadeau.
Son financement est privé, il ne rapportera rien (à part un peu de com). C'est juste l'histoire d'un passionné d'art qui s'est fait plaisir et l'a partagé. A l'entendre nous raconter le travail de ses artistes, on devine que la démolition sera un crève-cœur. Je penserai bien à lui ce jour là...
























Merci Zee ;)


mardi 24 mars 2015

La classe à la cantoche

Je ne sais pas comment vous organisez votre pause déjeuner, mais perso, j'ouvre le fridge (homeworker) et j'oscille entre les restes (picard) d'hier et un truc rapide genre salade/soupe et fromage. Je cuisine mal et très peu. A l'heure où tout le monde publie des foodpics sublimes et se demande s'il y a du gluten dans l'eau du robinet, j'ai conscience d'être légèrement out.

Ce qui ne m'empêche pas de m'enthousiasmer pour la dernière trouvaille de mon ami Fab qui, lui, cuisine (en plus de travailler énormément dans une boîte dépourvue de restaurant d'entreprise). Exit le sandwich. Salades, purée maison et légumes frais dans une gamelle épurée, ça a de la gueule, non ?




La sienne vient de chez Habitat (19€) mais si vous êtes trop loin d'un magasin Habitat, je suis sûre que vous trouverez ça chez n'importe quel équipementier de camping ;)

lundi 23 mars 2015

Je fais ma thérapie ici, c'est moins cher #2

Ce week-end j'ai enfin commencé à trier mes placards (ce qui signifie que j'ai mis le nez dans mes excès). Mais qu'est-ce qui me pousse à racheter ce que j'ai déjà ? L'usure, naturellement (bien essayé). Avec le temps, on peaufine son style et on se recentre sur ce qui nous va le mieux donc il est logique de tourner autour des mêmes modèles, non ?


Par conséquent, si j'ai tant de converses c'est que parce que c'est mon style. Quatre paires de baskets, parce que pendant très longtemps je n'ai pas pu en porter au boulot (et d'ailleurs quatre paires c'est pas énorme, j'en connais qui les collectionnent par dizaines...). Quant aux sandales en cuir, c'est juste par nécessité (si tu vivais au bord de la plage, tu le saurais). Finalement, (à part peut-être pour les converses) il n'y a pas de quoi s'affoler...

Comment ça ? Quelles autres chaussures ?

Ne ratez pas le prochain épisode : la fille qui justifie l'utilité de chacun de ses jeans.


dimanche 22 mars 2015

samedi 21 mars 2015

Qué printemps ??





Qui a dit que c'était le printemps ? Il fait froid, gris, humide. L'ambiance ici est plus au feu de cheminée qu'à l'air printanier. En plus je dois trier mes placards... (depuis environ deux ans mais je manque cruellement de courage). Je vais d'abord aller m'acheter des fleurs.

Et sinon, j'ai très envie de m'acheter un 501CT Levi's, pas vous ? Ne serait-ce que par nostalgie (j'ai usé des dizaines de 501 sur ma mobylette)(il n'y a pas si longtemps que ça, ça va !). Mais objectivement, il serait plus judicieux de le faire avant de trier mes placards...


lundi 16 mars 2015

Que faire à Genève ? #1

Que faire à Genève quand on visite pour ainsi dire pour la première fois. Quand il fait plutôt beau, mais froid. Quand votre fille est en mode dénigrator depuis plusieurs heures et que vous venez opportunément de vous demander si on a le droit de frapper les enfants en Suisse ? (après vérification, vaut mieux pas).

La bonne idée est d'aller déjeuner sur le lac à la buvette des Bains des Pâquis. L'endroit est charmant, poétique, on peut y traîner abrité du vent glacial (vivement les beaux jours, qu'on y retourne !) et on y mange étonnamment bien pour ce qui ressemble de près à une gargotte. 



Nous nous y sommes régalés de tagliatelles aux morilles et asperges (jambon sec, pignons, parmesan) à se damner ! Mélusine (graine de gastronome, elle adore manger) en a retrouvé le sourire.


Les bords du lac sont colonisés par les cygnes. Nous avons même eu la chance d'assister à une couvée ce qui a définitivement désintégré la mauvaise humeur de ma fille repassée en mode "Ooooh trop mignon". Hélas, pas de cygneau en vue, sans doute un peu tôt dans la saison.



J'aime beaucoup cet endroit et me suis promis d'y retourner un soir, déguster une fondue. On dirait même que ça fait guinguette l'été... Je vous tiens au courant ;)

mercredi 11 mars 2015

Théodore, Paul & Gabriel

Et sinon, vous avez écouté le dernier album de Théodore, Paul & Gabriel ? Parfait pour travailler en musique, du rock subtil et féminin (pléonasme ?) qui m'inspire et me met en joie.





Je vous mets au défi d'écouter Darling (darling) et de ne pas le fredonner ensuite toute la journée...
;)